Les symptômes, les stades de la maladie et les causes de l'ostéochondrose dans la région cervicale

L'ostéochondrose de la partie cervicale est représentée par une pathologie dégénérative-dystrophique des disques intervertébraux. Cette maladie se réfère à la perturbation progressive des disques.

Le rachis cervical est représenté par 7 disques. La région cervicale est considérée comme la plus mobile. En raison de cette mobilité, il devient possible d'incliner et de faire tourner la tête.

La cause du traumatisme fréquent de cette partie de la colonne vertébrale est la faiblesse de son corset musculaire. La section cervicale supporte des charges constantes, qui consistent à maintenir la tête, effectuer ses virages, ses inclinaisons. C'est à cause de cette forte tension que des changements dystrophiques s'y produisent (ostéochondrose).

Les étapes de la maladie

L'ostéochondrose distingue de tels stades de développement:

  1. L'ostéochondrose du 1er degré a l'instabilité comme signe principal. Dans les disques vertébraux, les perturbations initiales sont notées.
  2. L'ostéochondrose du 2ème degré a une protrusion des disques comme caractéristique principale. La destruction de l'anneau fibreux est due à la réduction de l'écart entre les disques. Le patient est préoccupé par les sensations douloureuses causées par le pincement des terminaisons nerveuses.
  3. 3 degrés se manifeste dans la destruction finale de l'anneau fibreux. À la suite de cette destruction, il y a une hernie intervertébrale. À ce stade de la progression de la maladie, la colonne vertébrale du patient subit de graves déformations.
  4. Le quatrième degré est considéré comme le plus lourd. Le patient est perturbé par de très fortes douleurs aiguës au moindre mouvement. Périodiquement, l'état du patient s'améliore, il n'est plus dérangé par une douleur très sévère. Mais un tel soulagement est très dangereux. Il indique la formation de croissances osseuses, reliant les vertèbres ensemble. Pousses formées restreindre le mouvement de la colonne vertébrale et à l'avenir peut entraîner un handicap du patient.

Causes de la pathologie

Ostéochondrose du rachis cervical a commencé à se produire non seulement chez les personnes qui ont plus de 40 ans, mais aussi chez les jeunes (18-30 ans).

Les raisons les plus courantes sont:

  • le surpoids;
  • blessures;
  • violation de la posture;
  • hypothermie, maladies infectieuses;
  • troubles métaboliques;
  • la présence de stress nerveux, de stress;
  • mode de vie sédentaire.

L'ostéochondrose se développe dans le contexte des pinces musculaires.Sous l'influence de spasmes musculaires, il y a une violation de l'approvisionnement en sang, la restriction de la mobilité et la violation de la posture. À la suite de ces changements, des processus dystrophiques se développent dans les disques intervertébraux et les vertèbres. À la suite des processus dystrophiques, le rétrécissement des disques intervertébraux se produit, à cause de laquelle les racines nerveuses qui en sortent sont comprimées.

symptômes

La particularité de la colonne cervicale est sa saturation avec les vaisseaux sanguins nécessaires pour nourrir le cerveau. Par conséquent, les signes d'ostéochondrose dépendent d'un apport sanguin insuffisant aux organes de la tête. Manque d'oxygène, les nutriments affectent le cerveau.

L'ostéochondrose de la région cervicale a de tels symptômes:

  • Maux de tête qui apparaissent souvent.
  • Perte auditive, bourdonnement dans les oreilles.
  • L'apparition de vertiges sévères, qui peuvent s'accompagner même d'une perte de conscience.
  • Diminution de la vision.
  • Violation de la coordination des mouvements.
  • Apparence enrouement.
  • Il y a un ronflement, indiquant la présence d'une tension musculaire chronique.

À la suite de nerfs pincés, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur de la peau, des dents;
  • faiblesse dans les mains;
  • engourdissement, froideur des doigts sur les membres supérieurs;
  • douleur dans le cou, la gorge.

Les changements pathologiques accompagnant la maladie ont beaucoup de manifestations cliniques. La plupart d'entre eux, en plus de la douleur dans le cou peut causer des soupçons sur le développement d'une maladie tout à fait différente. Se référant à la clinique des plaintes au sujet de la présence de la douleur dans le coude, une diminution de la vision, la manifestation visuelle de la maladie, le patient ne reconnaît même pas l'idée de développer ostéochondrose.

Les symptômes d'une maladie discale dégénérative du rachis cervical et thoracique est classiquement divisées en 3 groupes:

  1. Symptômes neurologiques. Il est une complication qui survient à la suite d'une blessure aux disques, les racines nerveuses, les nerfs, plexus nerveux. Ces symptômes sont la présence de la douleur. Les douleurs sont perçantes, tirant du caractère. Il peut également être caractérisé comme le forage, terne. Elle peut être constante ou surgir périodiquement, mais toujours localisée dans la profondeur du cou. Ce fut une douleur dans le cou est considéré comme la principale caractéristique du développement de l'arthrose. Elle accompagne le patient dès l'éveil, s'intensifiant tout au long de la journée. La douleur peut affecter les membres supérieurs, la région de la poitrine, la tête.
  2. Symptomatologie associée à l'effet de la maladie sur la moelle épinière. Il se manifeste en présence de troubles moteurs. Le patient, en fermant les yeux, ressent un manque de coordination. L'approvisionnement insuffisant de la moelle épinière avec du sang provoque une fatigue accrue, le développement de la myélopathie (disparition de la douleur, sensibilité à la température). Le patient est préoccupé par la faiblesse des membres supérieurs et inférieurs.
  3. Symptomatologie associée à des dommages au cerveau, aux nerfs crâniens, aux vaisseaux cérébraux. Il se manifeste par un effet pathologique sur les vaisseaux. Le manque de circulation sanguine à l'intérieur du système qui régule l'apport de sang au tronc cérébral provoque une violation de ses fonctions. Le patient est fatigué, irritable, perturbé par un trouble du sommeil. Il manifeste une augmentation de la pression artérielle, augmente également le pouls, la transpiration, le vertige apparaît. En outre, le patient peut avoir un bruit dans l'oreille avec ostéochondrose de la région cervicale. Le patient est perturbé par le sentiment de congestion de l'oreille, l'audition elle-même diminue. En présence de ces symptômes, ainsi que la réduction de l'acuité visuelle, il est très difficile de déterminer la relation avec l'ostéochondrose cervicale progressive.

Le plus souvent, ces symptômes n'apparaissent pas individuellement, mais ensemble, mais avec la prédominance de l'un des groupes.

Classification des syndromes

Quand il y a une ostéochondrose, les symptômes dépendent de l'objet touché par la maladie:

  • Syndrome de l'artère vertébrale.
  • Syndromes radiculaires.
  • Syndrome cardiaque.
  • Syndrome irritatif-réflexe.
  • Compression de la moelle épinière.

Syndrome cardiaque

Les symptômes de la maladie sont similaires à ceux de l'angine de poitrine. Les spasmes du muscle cardiaque peuvent être le résultat de la compression des racines nerveuses dans la partie inférieure de la région cervicale. Le syndrome cardiaque se produit avec l'irritation du grand muscle pectoral, les racines du nerf diaphragmatique.

Les douleurs paroxystiques sont ressenties assez longtemps, pendant plusieurs heures. Ils sont amplifiés lors de l'exécution de mouvements brusques (éternuements, rotation soudaine de la tête, toux).

Syndromes radiculaires

La cause de leur apparition est un nerf pincé. De tels symptômes apparaissent chez le patient en raison de la compression des racines nerveuses. La douleur se pose directement dans le cou, puis descend, affecte l'omoplate, l'épaule, la partie extérieure de l'avant-bras, atteignant les doigts.Le patient peut se sentir pastoznost, l'effet de "courir la chair de poule", picotant sur les doigts, les brosses, l'avant-bras.

La différence dans les symptômes de la maladie dépend également du segment qui a affecté la maladie:

  1. Pasterness de l'index, le majeur est noté en traumatisant les racines du nerf central.
  2. Pastoznost doigt sans nom, le petit doigt sont caractérisés par des dommages aux racines du nerf brachial.

Syndrome de l'artère vertébrale

Il est caractérisé par l'apparition d'un mal de tête pulsatif. Cette douleur constante affecte également le temple, l'obscurité, les zones occipitales et sourcilières. Parfois, la douleur devient paroxystique. Le renforcement des sensations douloureuses est noté pendant le mouvement, l'acceptation de la position gênante. Le patient présente également des irrégularités dans le fonctionnement de l'appareil auditif, visuel, vestibulaire. Le patient remarque la baisse de l'acuité visuelle, l'ouïe, il commence à s'inquiéter de la douleur dans les yeux, de la frustration de l'appareil vestibulaire. Avec un affaiblissement général du corps, il y a une chance d'attaques de nausée, perte de conscience.

Syndrome irritatif-réflexe

Le patient s'inquiète de la douleur aiguë dans la région cervico-occipitale.Cela se produit lorsque le mouvement commence après un état de repos, par exemple, après un rêve. Aussi, une douleur brûlante peut accompagner les éternuements, en effectuant des virages serrés avec votre tête. Elle pousse son épaule, sa poitrine.

Si vous ressentez l'un de ces symptômes, vous devez contacter la clinique pour un traitement spécialisé afin d'éviter des complications graves.

Loading...